Pourquoi les larmes sont-elles souvent d’origine émotionnelle?

Pleurer est un des aspects humains les plus normaux, et pourtant beaucoup ont honte de pleurer. C’est parce qu’il répond généralement à des émotions positives ou négatives, et il est considéré comme un signe de faiblesse. Il est aussi lié à la femme, puisque les statistiques montrent que les femmes sont plus sujettes aux larmes que les hommes. Mais ce que beaucoup ne savent pas, est qu’il existe trois types de larmes : larmes basales, les larmes de réflexes et les larmes psychiques ou émotionnelles.

  1. La larme basale : C’est bien la fonction de base de la larme ;nettoyer l’œil.
  1. La larme de réflexes : Elle entre en action dès que l’œil est irrité.. C’est incontrôlable.
  1. La larme émotionnelle: Ce sont les larmes qui roulent, roulent, roulent sur les joues. Celles que l’on peut plus ou moins retenir et liées à une situation nerveuse.

Quel est le rôle des larmes émotionnelles?

Elles jouent le rôle de libérateur psychique en cas de surcharge émotionnelle que ce soit de joie, de tristesse ou de peur. Un outil de communication inné et puissant Les pleurs sont un outil de communication non verbal.La larme émotionnelle peut pleurer quand elle est triste, quand elle est heureuse et même quand quelque chose la touche. Lorsque quelqu’un est soit trop triste ou trop heureux, il ressent une perte de contrôle, qui peut être dangereuse. Les larmes émotionnelles sont alors envoyées pour stabiliser l’humeur aussi rapidement que possible, avec d’autres réactions physiques, telles que l’augmentation du rythme cardiaque et une respiration plus lente. Les scientifiques ne sont toujours pas sûrs de comment ou pourquoi les larmes sont utiles. Ça pourrait être un mécanisme social pour suggérer la compassion ou montrer une soumission. Ces larmes contiennent une quantité beaucoup plus grande d’hormones, car ils sont la réponse du corps pour se débarrasser d’eux et d’équilibrer notre humeur. Elles contiennent également des enképhalines, un calmant naturel, qui nous fait sentir mieux une fois que nous avons pleuré.

Il y a de nombreux types de larmes émotionnelles, en voici deux exemples récents liés à la transition politique américaine. L’une a pour origine la référence de Barrack Obama à sa femme Michèle et l’autre à son vice président Joe Biden à qui il a fait la surprise de remettre la Medal of Honor.

Obama se met à pleurer en remerciant sa femme et ses filles dans son discours d’adieu

Joe Biden se met à pleurer quand Obama lui fait la surprise de lui remettre la Medal of Honor

 

La topographie des larmes selon Rose-Lynn Fisher

Rose-Lynn Fisher s’est un jour posé la question si ces larmes étaient les mêmes, si elle pleurait de tristesse, ou des larmes de joie, etc. Elle a analysé les larmes de plusieurs émotions en comparant avec les larmes qui nous viennent lorsqu’on épluche des oignons. Voici quelques clichés et « sentez » les différents types de larmes au microscope :

Larmes de rire jusqu’à en pleurer

Larmes de chagrin

 

Expressions concernant les larmes

  • – Pleurer à chaudes larmes: pleurer sincèrement, fortement.
  • – Être au bord des larmes: être poussé à bout, prêt à pleurer.
  • – Larmes de crocodile: larmes hypocrites. Se dit lorsqu’une personne fait semblant de pleurer (fausses larmes) ou en n’étant pas sincère (en référence aux larmes hypocrites que ces reptiles verseraient sur la mort des proies qu’ils dévorent malgré tout)9.
  • – Les Saintes Larmes font partie des reliques « physiques » du Christ, traces de son passage sur la Terre.
  • – Pleurer comme une madeleine: pleurer en abondance pendant un large laps de temps.

Hypnose ericksonienne

“Des mots pour soulager les maux” (Milton Erickson)

Qu’est-ce que l’hypnose ?
Il est difficile de répondre de façon dogmatique à cette question, car l’hypnose est à la fois un état modifié de conscience et l’outil qui permet de l’atteindre. En effet, l’hypnose est un état modifié de conscience que nous expérimentons quotidiennement, par exemple lorsque nous regardons dans le vide ou lorsque nous oublions notre route tout en conduisant jusqu’à destination.

Quelle est la documentation pour mieux comprendre l’hypnose?

Voici un article de la revue scientifique La Recherche pour mieux comprendre comment fonctionne l’hypnose:
Comment l’hypnose agit sur le cerveau”, La Recherche, Décembre 2005

Voici aussi une interview de Bertrand Piccard, psychiatre et inventeur de Solar Impulse, qui explique l’utilité de l’hypnose et de l’auto-hypnose pour développer sa sécurité intérieure et celle de ses proches:

Quels sont les idées reçues sur l’hypnose?

  • – on ne dort pas en hypnose
  • – on n’est pas forcément relaxé lorsqu’on est en transe
  • – le client garde le contrôle de la séance
  • – on n’a aucun besoin d’une transe profonde pour avoir des résultats
  • – il n’y a pas de déplacement de symptôme avec l’hypnose ericksonienne

Qu’est-ce que l’hypnose ericksonienne?
L’hypnose ericksonienne tire son nom de l’expérience de Milton Erickson (1901-1980), médecin-psychiatre internationalement renommé. Caractérisée par une approche souple, indirecte (métaphores) et non dirigiste, cette forme d’hypnose est à l’origine de nombreux courants de psychothérapie moderne : Programmation neuro-linguistique (PNL), thérapie familiale, thérapie brève, etc.
Son approche s’illustre par une citation lors d’une conférence que Milton Erickson donna à Seattle en 1965 : « Vous ne contrôlez pas le comportement d’une quelconque autre personne. Vous apprenez à le connaître, vous aidez les patients en l’utilisant, vous aidez les patients en les dirigeant de telle façon qu’ils rencontrent leurs besoins; mais vous ne travaillez pas avec les patients pour atteindre vos propres buts. Le but est leur bien-être, et si vous réussissez à obtenir leur bien-être, vous touchez directement votre propre bien-être. »
Dans tous les cas, l’hypnose ericksonienne est pratiquée sur un mode non autoritaire, bien éloigné du folklore de music-hall. L’idée que l’hypnotiste exercerait un véritable pouvoir sur son sujet n’a plus cours.

Comment se déroule une séance?
D’abord, le thérapeute va s’enquérir du problème en cherchant à comprendre les processus (et non les détails de la vie de la personne), pour ensuite aider le client à déterminer un objectif (positif, réalisable ) dont on vérifie ” l’écologie”, c’est à dire les conséquences pour la personne.
Ensuite, la séance d’hypnose proprement dite:
Les techniques d’induction sont nombreuses et variées, et surtout elles sont adaptées au patient et à son état psychologique au moment de l’induction. Un des principes de base de l’hypnose ericksonienne est d’utiliser ce que le patient apporte, c’est-à-dire ses caractéristiques psychologiques, son humeur du moment, ce qu’il aime, sa façon de parler, sa vision du monde, son mode de perception dominant (visuel, kinesthésique, auditif), etc.

Combien de temps cela dure-t-il ?
La thérapie dure en moyenne de 1 à 8 séances. La thérapie se termine lorsque les symptômes ont atteint un niveau qui vous semble acceptable. Pour éviter de se décourager trop vite, il est souhaitable que la thérapie soit achevée d’un commun accord, lors d’une séance de bilan.
En général, une séance hebdomadaire dure une heure. Un travail personnel peut vous être proposé, et repris en séance, avec échanges de documents et apports pédagogiques.

Quels sont les champs d’application ?
Les possibilités sont vastes: Inhibitions, phobies, dépression, anxiété, peurs, stress et mal-être, insomnies, tics, timidité, migraine, douleurs diverses de nature chronique, motivation, préparation mentale des sportifs, problèmes sexuels, boulimie et anorexie, problèmes de peau, psoriasis, eczéma, prurit, zona, verrues, urticaire, allergies ponctuelles ou chroniques, asthme, hypertension artérielle, problèmes de poids, et bien sur le traitement rapide de toutes les dépendances (alcool, tabac, drogue, nourriture, jeu, achats …).
Les possibilités sont nombreuses et cette liste n’est pas exhaustive…

Quelles sont les références bibliographiques quant à la validation scientifique de l’efficacité de l’hypnose?

Violon, A., « L’apport de l’hypnose dans le traitement de la migraine », Revue médicale suisse, n° 644, 2001).

Carvalho C, Mazzoni G, Kirsch I. “ The Effect of Posthypnotic Suggestion and Task Difficulty on Adherence to Health-Related Requests ”. Psychology of Consciousness: Theory, Research, and Practice. 2014, Vol. 1, No. 1, 92–102

Connors MH. “ Hypnotic analogues of delusions: The role of delusion proneness and schizotypy ”. Personality and Individual Differences 57 (2014) 48–53

Hasan FM et al. “ Hypnotherapy is more effective than nicotine replacement therapy for smoking cessation: Results of a randomized controlled trial ”. Complementary Therapies in Medicine (2014) 22, 1-8

Iserson KV. “ An hypnotic suggestion: review of hypnosis for clinical emergency care ”. The Journal of Emergency Medicine, Vol. 46, No. 4, pp. 588–596, 2014

Jensen MP, Patterson DR. “ Hypnotic Approaches for Chronic Pain Management “. American Psychologist, Vol. 69, No. 2, 167–177

Kamen C, et al. “ Anticipatory nausea and vomiting due to chemotherapy “. European Journal of Pharmacology 722 (2014) 172–179

Kekecs Z et al. “ Effects of patient education and therapeutic suggestions on cataract surgery patients: A randomized controlled clinical trial ”. Patient Education and Counseling 94 (2014) 116–122

Maillard H,Bara C, Celerier P. “ Intérêt de l’hypnose dans les injections palmaires de toxine botulique » A. Ann Dermatol Venereol 2007;134:653-4.

Martin S et al. “ Effects of Therapeutic Suggestion Under Anesthesia on Outcomes in Children Post Tonsillectomy ”. Journal of PeriAnesthesia Nursing, Vol 29, No 2 (April), 2014: pp 94-106

Paquier-Valette C, Wierzbicka-Hainaut E, Cante V, Charles S, Guillet G. « Évaluation de l’hypnose à visée antalgique dans la photothérapie dynamique ». Annales de dermatologie et de vénéréologie (2014) 141, 181-185

Rüther T et al. « EPA Guidance on tobacco dependence and strategies for smoking cessation in people with mental illness ”. European Psychiatry 29 (2014) 65–82

Walsh E. et al. “ Using suggestion to model different types of automatic writing ”. Consciousness and Cognition 26 (2014) 24–36

 

Tipi

Nous sommes tous dotés d’une fonction autonome de régulation émotionnelle… mais parfois cette régulation ne se fait pas : le mécanisme est bloqué. Ces blocages concernent en fait toutes nos difficultés émotionnelles récurrentes, celles qui s’invitent dans notre quotidien à la moindre occasion : nos peurs, nos angoisses, nos phobies, nos anxiétés, nos stress, nos agacements, nos violences, nos inhibitions… En tant que praticien certifié, je peux donc vous aider à éradiquer différents types de désordres émotionnels, petits et grands : nos peurs, nos angoisses, nos phobies, nos anxiétés, nos stress, nos agacements, nos violences, nos inhibitions…

Qui peut utiliser, s’il le souhaite, la méthode Tipi?

Nous avons tous la capacité de réguler définitivement nos difficultés émotionnelles à l’aide de notre mémoire sensorielle. Cette capacité naturelle ne demande aucune prédisposition particulière. Elle est indépendante de la culture de chacun. La régulation émotionnelle Tipi est disponible à tous (sauf pour les schizophrènes et les enfants de moins de 8 ans). On n’a même pas besoin d’y croire mais juste d’accepter de l’expérimenter. 

“Qu’est-ce que Tipi?” (vidéo de 2 minutes)

Quels sont les articles dans la presse francophone qui parle de Tipi?

Il y a eu de nombreux articles dans la presse francophone. Voici une liste sur le site officiel de la méthode Tipi.

En quoi consiste la méthode Tipi?

La méthode est simple : il s’agit de permettre à la personne de faire le lien avec son ressenti corporel, qui à un moment donné de sa vie, souvent lointain, a engendré la peur. Cette peur, inconsciente, oubliée, évitée, qui se manifeste, se réactive automatiquement face à certaines situations pour vous stopper dans votre élan, vous emplir d’angoisse, vous rendre furieux ou confus, vous donner envie de fuir.

Tipi peut se vivre de deux façons différentes:

  • – En situation: Vous vivez une émotion désagréable et vous appliquer TiPi sur le champ.
  • – En différé: L’émotion désagréable a été vécue dans le passé et vous devez en quelque sorte revivre la situation qui a provoqué l’émotion désagréable et appliquer TiPi.

En différé comme en situation, la plupart du temps, une seule séance suffira. C’est vraiment impressionnant, mais vous n’avez pas besoin d’y croire pour le vivre. Que les troubles soient anciens ou récents, handicapants ou juste gênants n’a aucune importance. L’objectif est tout simplement la disparition de l’état de difficulté dans lequel vous vous trouvez face à certaines situations. Si plusieurs difficultés se présentent, elles seront traitées une à une.

Comment se déroule une séance Tipi?

D’abord, définir clairement ce dont on veut se débarrasser, ce qui nous gâche la vie, ce qui nous fait peur. La liste des réponses possibles est variée. Et les niveaux d’inconfort très différents: peur de prendre un avion, de demander une augmentation, de se mettre dans des colères noires face à ses enfants, son conjoint, sa mère ou même les embouteillages, paniquer à l’idée de prendre la parole en public, mais aussi angoisses de ne pas savoir choisir, de s’engager, de perdre le contrôle de soi ou tout simplement de mourir.

Ensuite, on retournera sensoriellement dans un souvenir précis lié à cette émotion : La gorge nouée, le souffle court, les jambes coupées, les mains moites sont des sensations qui viennent facilement. Mais chacun affinera. Le champ des possibles est vaste. « Tout est à vivre, sans retenue et sans peur », affirme Luc Nicon, le fondateur de la méthode Tipi qui, après des milliers de témoignages, n’a jamais eu à enregistrer de conséquences ou d’effets secondaires néfastes.

Cette exploration insolite, yeux clos, pendant laquelle le sujet est plongé dans un état de semi-hypnose, dure entre quelques secondes et moins de trois minutes seulement. Mais cela suffirait pour provoquer une sorte de court-circuit dans la mémoire du corps à l’origine du trouble émotionnel. Enfin, après un court moment de repos, on est invité à retourner dans la situation désagréable qui a été le point de départ de la séance. Pour tester et constater, dans la plupart des cas, que le ressenti émotionnel n’est absolument plus de la même nature.

Quelles sont les situations où la méthode Tipi peut être utile?

Nos peurs

  • – peur d’être contaminé, souillé…
  • – peur de conduire, de prendre le métro, le train, l’avion, le bateau…
  • – peur de la foule ou de sortir de chez vous…
  • – peur de mourir ou peur de perdre le contrôle de soi…
  • – peur de prendre l’ascenseur, peur de se sentir à l’étroit dans un lieu…
  • – peur des chiens, des souris, des serpents, des araignées, des insectes…
  • – peur du noir, de l’eau, du vide, de la vitesse…

NB: Pour les événements traumatiques, Tipi ne va pas éliminer le souvenir de l’accident de voiture par exemple mais la difficulté émotionnelle qui vous gène dans votre quotidien (ex: le stress qui remonte à proximité du lieu de l’accident, ou bien celui qui est relié à un son ou une image associés à l’accident).

Nos comportements

Se sentir bloqué ou perdre ses moyens :

  • – dans ses relations personnelles (faire des rencontres, vivre l’intimité, …)
  • – en situations scolaires (s’exprimer, passer des examens, …)
  • – en situations professionnelles (prendre la parole ou s’exposer en public, communiquer avec ses collègues, avec sa hiérarchie, …)
  • – lors de confrontations sportives (peur de perdre ou de gagner, …)
  • – paniquer ou être pris d’angoisse dans des situations qui paraissent pourtant anodines…
  • – être irritable ou se mettre en colère à la moindre contrariété, être violent…
  • – être sujet au stress, à l’anxiété…

Nos sentiments

  • – ne plus avoir l’envie de vivre, se sentir à la fois sans énergie, sans projet, insatisfait
  • – se sentir coupable, incompétent, jaloux, vexé, rejeté, dévalorisé, embarrassé, exaspéré, humilié, rancunier…

En fait, grâce à la méthode Tipi, vous pouvez désactiver toutes les émotions indésirables qui vous bloque ou vous dérange dans votre quotidien…

Que doit-on faire lors d’une séance Tipi?

Tipi permet d’entrer en contact avec les sensations physiques qui se manifestent dans le corps lors d’une émotion désagréable et de se laisser porter par ces sensations jusqu’à un “bien- être” qui s’installe spontanément et durablement. TIPI ira exclusivement solliciter la mémoire du corps, sans passer par le cortex cérébral. Le client n’a même pas besoin d’expliciter à son accompagnateur les détails de la situation, il peut se contenter de dire un seul mot: Colère ou Accident, par exemple. 

Quelles sont les conditions indispensables pour une bonne séance TIPI?

La méthode TIPI s’adresse à un large public (enfants compris), à condition de respecter quelques règles de base.

  • – Que la demande soit personnelle, explicite et réelle (ex: vous ne pouvez pas envoyer votre conjoint faire Tipi pour régler une difficulté qui vous dérange vous et non lui).
  • – Poser clairement l’objectif de se débarrasser d’une émotion qui encombre; elle peut n’avoir été ressentie qu’une seule fois, ou au contraire, se répéter, même si on ne travaillera qu’à partir d’un souvenir précis.
  • – Accepter de jouer le jeu d’une plongée sensorielle, sans résistance, sans commentaire intérieur et sans intervention. En clair, se mettre dans un état de total lâcher-prise pour ne pas altérer la séance.
  • – Venir avec un souvenir précis d’une difficulté émotionnelle, et non pour une douleur physique ou une maladie.

 

EFT

L’Emotional Freedom Technique (littéralement : « Technique de liberté émotionnelle»), abrégée en EFT, représente une pratique psycho-corporelle fondée aux États-Unis en 1993 par un ingénieur du nom de Gary Craig aujourd’hui à la retraite.

L’EFT a pour but d’alléger les souffrances émotionnelles et psychologiques des personnes. Elle se pratique par la stimulation de points situés sur le trajet des méridiens répertoriés par la médecine chinoise. En quelque sorte, l’EFT est une technique d’auto-acupuncture sans aiguilles. Pendant que vous tapotez certains points précis, nous trouvons les mots utiles pour vous libérer doucement de vos doutes, votre anxiété, vos peurs, votre culpabilité, votre colère, votre tristesse, et pour vous soulager des maux physiques qui y sont associés. Vous apprenez de plus une technique simple et efficace à utiliser seul chaque fois que nécessaire.

En quoi consiste la méthode EFT?

La technique consiste à libérer des perturbations siégeant dans le système énergétique du corps. Pour cela, elle exige que la personne se centre sur une problématique émotionnelle. Ensuite, la personne est amenée à effectuer des tapotements avec les doigts sur les points de terminaisons de méridiens du corps, tout en continuant à se centrer sur la problématique par la verbalisation du problème ou la visualisation mentale d’un évènement.

0-point-meridiens-corps-eft

De quel type d’EFT parlons-nous?

J’ai choisi d’être formé par EFT Suisse, organisation reconnue par Gary Craig, car je voulais apprendre sa technique et non l’un des nombreux avatars présentés sur internet car c’est sa méthode uniquement qui a été validée scientifiquement pour son efficacité (cf. références en bas de cette page).

À quoi sert exactement l’EFT?
L’EFT a pour but d’alléger les souffrances émotionnelles et psychologiques des personnes. En travaillant sur ce qui dérange, les problèmes, les croyances limitantes, les émotions négatives, elle permet:

  • – de se libérer des émotions toxiques, tout en conservant le message de l’émotion
  • – de se libérer du stress
  • – d’en finir avec les blocages, les peurs et les phobies,
  • – de reprendre la responsabilité de sa vie,
  • – de remplacer des croyances qui ne nous servent plus par de nouvelles croyances aidantes

L’EFT est conçue pour travailler sur les émotions négatives. Elle a été fondée pour traiter le problème définitivement et non le masquer. Gary Craig dit a ce sujet: « Il n’est pas besoin d’ajouter du bleu au ciel. II suffit de déplacer les nuages ! »

Combien de temps est nécessaire pour atteindre son objectif?
C’est variable suivant le type et le nombre de blocages. En général, une séance d’une heure suffit pour éliminer un blocage émotionnel, souvent même un peu moins pour les enfants notamment.

Quel est le déroulement d’une ronde de tapotement d’EFT?

1° PHASE : IDENTIFIER LE PROBLEME
Identifier : 1) le problème précisément en étant le plus spécifique dans la formulation (quand, avec qui, dans quelles circonstances, à quelle occasion précise … ?); 2) le ressenti au niveau de votre corps
2° PHASE : MESURER SON INTENSITE
Mesurer l’intensité du ressenti en terme de niveau de perturbation sur une échelle de 1 à 10 (0 étant je ne ressens aucune perturbation, et 10 je ressens la perturbation la plus haute que j’ai jamais connue)
3° PHASE : FORMULER VOTRE PROBLEME PAR UNE PHRASE
Trouver une phrase qui va résumer le problème.
4° PHASE : DESCRIPTION DU DEROULEMENT D’UNE SEANCE RACCOURCIE
Stimulation du Point Karaté : en répétant 3 fois : même si j’ai « ce problème », je m’aime (et je m’accepte comme je suis). Stimulation des 9 points de la ronde raccourcie :
– en tapotant chaque avec la pulpe des doigts (entre 7 et 10 tapotements)
– en formulant le problème soit en décrivant à chaque points le problème et ses différents aspects, soit en reprenant la formulation « du problème » .
On va utiliser les points de la mains soit pour compléter la ronde principale, soit seuls si on n’est pas seul et qu’on désire faire baisser une émotion dérangeante.

Est-ce que l’EFT est une méthode sérieuse et efficace?

(Ce texte est basé sur le Manuel de l’EFT 2ème édition qui a été rédigé par Dawson Church, président de EFT Universe, à la demande de Gary Craig. Il fait le point sur l’état actuel de la connaissance sur le fonctionnement de l’EFT).

Comparativement à la psychothérapie cognitivo-comportementale, une étude récente (Benor et al., 2009) a montré que l’EFT apporte des résultats similaires, mais dans un temps plus court ! Ainsi l’EFT est efficace contre le stress post-traumatique (Church and Brooks, 2014), les phobies (Salas, Brooks, et Rowe, 2011), le stress en réduisant notamment le taux de cortisol dans le sang (Bougea et al., 2013 ; Church, Yount and Brooks, 2012 ), les troubles obsessionnels-compulsifs (Mortiz et al., 2011), les douleurs (Brattberg, 2008), les troubles du comportement alimentaire (Sojcher, Gould Fogerite, et Perlman, 2012), et l’inconfort chez les patients cancéreux (Gundgaard Pedersen, Johannessen, Hjelmborg et Zachariae, 2014).

L’EFT a atteint les standards de l’Association Américaine de Psychologie (APA-American Psychological Association) pour être reconnu comme un traitement efficace pour les phobies. L’EFT a également atteint les mêmes critères d’exigence comme « traitement efficace » ou « probablement efficace » pour plusieurs autres problèmes psychologiques tels que l’anxiété, la dépression et le syndrome de stress post-traumatique (SSPT). Plusieurs essais contrôlés randomisés de l’EFT avec le syndrome de stress post-traumatique ont été menés. Les investigateurs incluaient la thérapeute Crystal Hawk, Audrey Brooks, Olli Toukolehto, MD, du Centre Médical Walter Reed de l’Armée, Phyllis Stein, PhD de l’Ecole Médicale de l’Université de Washington et Maria Wren de l’Administration des Vétérans sur le campus Newington dans le Connecticut. Dans cette étude, cinquante-neuf vétérans de guerre ont été regroupés aléatoirement soit dans un groupe d’EFT soit dans un groupe en liste d’attente. Le groupe EFT a effectué six séances en présence de coachs qui les ont aidés à tapoter sur leurs souvenirs de combat. Alors que ceux en liste d’attente n’avaient pas d’amélioration avec le temps, les symptômes de SSPT du groupe EFT ont considérablement diminués. Leurs niveaux de SSPT a décliné rapidement et l’un deux a déclaré après, « J’ai retrouvé ma vie. » Leur expérience fait maintenant l’objet d’un film documentaire, « Opération Libération Emotionnelle » (Operation Emotional Freedom).

L’EFT peut être efficace avec le SSPT pour d’autres groupes de personnes. Une étude a été entreprise sur des garçons adolescents. Les participants étaient résidents dans un foyer et y avait été envoyés par un juge parce qu’ils étaient victimes d’abus à la maison. Un groupe a reçu une seule séance d’EFT dans laquelle ils ont tapoté sur les aspects les plus douloureux de leur enfance alors que ceux qui avaient été sélectionnés aléatoirement pour le groupe de contrôle n’ont reçu aucun traitement. Quand ils ont été contrôlés un mois plus tard, les garçons qui avaient bénéficié de l’EFT avaient 91% de déclenchement émotionnel en moins et ils s’étaient tous normalisés sur l’Echelle d’Impact d’un Evénement (IES-Impact of Event Scale), le questionnaire utilisé pour évaluer les mémoires traumatiques.

L’EFT s’est aussi montrée utile pour la perte de poids. Dans un essai contrôlé randomisé mené par Peta Stapleton et ses collègues de l’Université Griffith en Australie, les sujets ont montré une réduction significative de leurs fringales, tout comme les professionnels de la santé dans l’essai libre. Avec le temps, cela a induit aussi une perte de poids. Les leçons retenues de cette étude et de programmes similaires sont résumées dans le livre l’EFT pour la Perte de Poids.

Quelles sont les références scientifiques?
Benor, J.D., Ledger, K., Toussaint, L., Hett, G., Zaccaro, D. (2009). Pilot study of emotional freedom techniques, wholistic hybrid derived from eye movement desensitization and reprocessing and emotioanl freedom technique, and cognitive behavioral therapy for treatment of test anxiety in university students. Explore. 5, pp 338-340.
Bougea, A.M., Spandideas, N., Alexopoulos, E.C., Thomaides, T., Chrousos, G.P., Darviri, Ch. (2013). Effect of the emotional freedom technique on perceived stress quality of life, and cortisol level salivary levels in tension-type headache sufferers: a randomized controlled trial. Explore, 9, pp 91-99.
Brattberg, G. (2008). Self-administered EFT (Emotional Freedom Techniques) in Individuals With Fibromyalgia: A Randomized Trial. Integrative Medicine, 7, pp 30-35.
Church, D., Brooks, A.J. (2014). Cam and energy psychology techniques remediate PTSD symptoms in veterans and spouses. Explore, 10, pp 24-33.
Church, D., Yount, G., Brooks, A. J. (2012). The Effect of Emotional Freedom Techniques on Stress Biochemistry : A Randomized Controlled Trial. The Journal of Nervous and Mental Disease. 200, pp 891-896.
Dhond, R., Kettner, N., Napadow, V. (2007). Neuroimaging Acupuncture Effects in the Human Brain. The journal of alternative and complementary medicine, 13, pp 603-616.
Gundgaard Pedersena, C., Johannessen, H., Hjelmborgc, J., Zachariae R. (2014). Effectiveness of energy healing on Qualityof Life: A pragmatic intervention trial incolorectal cancer patients. Complementary Therapies in Medicine, 22, pp 463-472.
Levin, P., Lazrove S., Van der Kolk, B. (1999). What Psychological Testing and Neuroimaging Tell Us about the Treatment of Posttraumatic Stress Disorder by Eye Movement Desensitization and Reprocessing. Journal of anxiety disorders, 13, pp 159-172.
Moritz S., Carrillo Aravena, S., Guczka, S.R., Schilling, L., Eichenberg, Ch., Raubart, G., Seebeck, A., Jelinek, L. (2011). Knock, and it will be opened to you? An evaluation of meridian-tapping in obsessive-compulsive disorder (OCD). J. Behav. Ther. & Exp. Psychiat. 42, pp 81-88.
Salas, M. M., Brooks, A.J., Rowe, J.E. (2011). The immediate effect of a brief energy psychology intervention (emotional freedom techniques) on specific phobias : a pilot study. Explore, 7 pp 155-161.
Sojcher, R., Gould Fogerite, S., Perlman A. (2012). Evidence and potential mechanisms for mindfulness practices and energy psychology for obesity and binge-eating disorder. Explore, 8, pp 271-276.
Swingles, P.G., Pulos L., Swingles, M.K. (2004). Neurophysiological indicators of EFT treatment of post-traumatic stress. Subtle energies & Energy Medicine,15, pp 75-86.

 

PNL

« Ce qui tourmente les hommes, ce n’est pas la réalité mais les opinions qu’ils s’en font. » Epictète (philosophe grec et ancien esclave affranchi)

Qu’est-ce qu’un coach par la PNL?
Le coach par la PNL n’est ni médecin ni psychothérapeute, psychiatre ou psychologue. Il ne donne pas de médicaments. Il fait du coaching dans le même sens que celui que l’on entend dans le domaine sportif. Il aide la personne qu’il coache à utiliser au mieux son potentiel pour atteindre ses objectifs. Il agit comme un révélateur de ses ressources. En changeant certains comportements ciblés, vous créerez dans votre vie de petites différences qui finiront par en faire une grande.

Voir le Code de déontologie de l’ICF

Qu’est-ce que la PNL?

En psychologie, la Programmation neuro-linguistique (abrégée « PNL » en français, et « NLP » en anglais) est définit par l’un de ses fondateurs, Richard Bandler, comme l’« étude de la structure de l’expérience subjective ». La PNL est née au milieu des années 70 en Californie, à l’Université de Santa Cruz, de l’étude de deux américains John Grinder (linguiste) et Richard Bandler (informaticien), tous deux également docteurs en psychologie, qui ont cherché à voir ce que faisaient concrètement les meilleurs communicateurs ou thérapeutes (Milton Erickson, Virginia Satir, Fritz Perls,…), pour obtenir leurs résultats.

De la réalité objective à l’expérience subjective

screenshot_3398

Depuis ces premiers pas, de nombreux autres théoriciens sont venus contribuer à l’enrichissement de la PNL (Robert Dilts, S. et C. Andréas, S. O’connor, G. Laborde, G. Cagnon, etc… ) en orientant plus particulièrement leurs recherches sur les croyances personnelles, la santé, l’identité, l’expérience sensorielle, la représentation du temps, etc… Il ne faut donc pas s’étonner que la PNL ait donné lieu à autant de domaines d’application (apprentissage, santé, éducation, communication, publicité, psychothérapie, coaching, préparation mentale, créativité, …).

L’exploration, en toute confidentialité et en profondeur, des croyances personnelles

sans-titre-6

Quels sont les hypothèses de travail de la PNL?

  • – La manière dont on communique est parfois plus importante que ce que l’on dit…
  • – La carte n’est pas le territoire, c’est à dire que notre vision de la réalité n’est pas la réalité elle-même mais souvent une toute petite partie, ce que nous montrent “les filtres” de notre éducation, de nos croyances, de notre état d’esprit,..etc.
  • – Nous avons en nous toutes les ressources dont nous avons besoin, soit dans un autre contexte de notre vie. Sinon, nous pouvons aller les chercher ailleurs, chez quelqu’un d’autre.
  • – Tout comportement obéit à une intention positive, et ce sera un hypothèse essentielle pour amener le changement.
  • – Chacun fait toujours le meilleur choix possible au moment où il le fait, en fonction de ses possibilités du moment, de ses connaissances et d’autres critères personnels…
  • – Il n’y a pas d’échec, il n’y a que du “retour d’information” (feedback en anglais), et l’absence de résultat n’est que l’occasion d’apprendre à procéder différemment.

Comment se passe une séance en utilisant la PNL ?
Le coach par la PNL s’attachera d’abord à définir la situation présente (Que se passe t-il?) en cherchant à comprendre comment fait la personne pour se créer son problème (et non à écouter les détails de sa vie), ensuite il aidera la personne à définir ses objectifs (Que voulez-vous?) en vérifiant son coté positif, le contexte (où, quand, comment?), s’il est réalisable, ce qu’il va apporter d’encore plus important, s’il dépend uniquement d’elle et surtout les avantages à la situation actuelle et les inconvénients éventuels de l’objectif. Enfin il recherchera de quoi la personne à besoin (les ressources , savoir-faire…) ou ce qui l’empêche de d’atteindre cet objectif. Ne restera alors plus, pour le coach qu’à appliquer la ou les techniques pour franchir le pas et … atteindre l’objectif en puisant notamment dans la véritable “boite à outils” des techniques du coaching et de la PNL.

Le coaching par la PNL, comment cela fonctionne-t-il ?
Le coach utilisant des outils de la PNL travaille sur des objectifs précis qu’il vous aidera à déterminer dès la première rencontre. Ainsi, si vous le consultez parce que vous vous trouvez excessivement anxieux, votre coach utilisant des outils de la PNL vous amènera à réaliser que vous n’êtes pas toujours anxieux, mais que vous l’êtes dans certaines circonstances particulières. Vous travaillerez alors à diminuer votre anxiété dans ces cas précis et non simplement en général.